Pourquoi un uniforme ?

Question d’actualité ? Question de tradition ? Question sociale ?

Le port de l’uniforme dans les écoles interpelle, car très peu sont celles qui l’imposent encore.

Les théories sur sa raison d’être sont nombreuses, rapides et parfois tranchantes.

Comme Communauté scolaire, il apparaît opportun de redire le pourquoi du choix d’un uniforme scolaire (ou plus pratiquement d’un code vestimentaire) qui  s’impose aux élèves qui fréquentent le lycée.

Voici donc des raisons claires, nettes et sans ambiguité qui poussent le lycée à garder cette tradition pour ses élèves.

—-

1/

Nous sommes amenés dans notre société à nous comporter spécifiquement selon le lieu que nous fréquentons. S’il peut paraître évident que le port d’un type de vêtement est nécessaire lorsqu’on se rend à la piscine, au club de foot, au mariage de son frère, à son premier rendez-vous amoureux ou que sais-je encore, il l’est nettement moins pour des endroits considérés comme communs ou habituels.

Au lycée, nous continuons de croire que l’école est un lieu à part, important et essentiel pour la construction intellectuelle de chaque élève. Les élèves y ont une place importante dans un cadre spécifique orienté. Il ne s’agit pas d’un lieu de vacances ou d’un lieu de détente où la liberté individuelle prime sur l’appartenance au groupe.

→ L’uniforme identifie.

—-

2/

Nous vivons dans une société où chaque individu devrait être reconnu pour sa personnalité, par la place légitime qu’on lui donne pour s’épanouir, se construire et exister en société.

Au lycée, nous affirmons que la personne est plus importante pour ce qu’elle est plus que pour ce qu’elle porte. Par l’adoption d’un code couleur réglementé, nous estimons que chacun doit porter l’attention par d’autres manières d’expression de son être que les apparences en jouant avec les registres cognitifs, relationnels et sociaux. Nous croyons que le code couleur fait dépasser la limite du regard vers d’autres dimensions individuelles ou collectives.

→ L’uniforme transcende.

—-

3/

Nous vivons dans une société où des règles sont toujours nécessaires pour avancer, pour progresser, pour comprendre, pour maîtriser et faire vivre ensemble chaque personne. La connaissance des règles, des manières de vivre ou des manières d’être est importante. Sa maîtrise donne souvent une longueur d’avance à ceux et celles qui en sont capables.

Au lycée, nous croyons que le port d’un uniforme est un des éléments permettant aux élèves de comprendre la nécessité de connaître et d’utiliser les codes sociaux que pour mieux s’intégrer, progresser, et ce, au quotidien. Nous ne souhaitons pas créer une élite pour elle-même, mais une élite sociale intellectuelle fondée sur l’instruction, garante d’un système pluraliste basé sur les qualités réelles des personnes.

→ L’uniforme structure.

—-

4/ 

La société considère que chacun est à même d’affirmer ses goûts et ses couleurs, que la liberté est automatique et que tout se vaut.

Au lycée, nous voulons sortir du leurre de la “culture juvénile autonome et bienveillante” qui trompe les élèves qui n’ont pas encore un esprit critique libre. Adopter une politique du port d’un uniforme met à jour l’importance d’aller au-delà de ses préjugés immédiats.

→ L’uniforme désillusionne.

—-

Nous n’affirmons pas que l’uniforme lisse les différences sociales. Nous souhaitons principalement que le port de l’uniforme réoriente le regard des autres. Nous ne pouvons, bien sûr, pas empêcher le désir naturel de chacun à se distinguer, mais nous pouvons l’amoindrir au vu de nos objectifs éducatifs.

Au travers de ces 4 affirmations ou croyances, nous défendons l’importance d’une politique claire, nette et sans ambiguité, sur notre rôle social dans l’éducation de futur citoyen responsable qu’est chaque élève, en prenant en compte également les attitudes vestimentaires porteuses pour nos projets.

Certains affirmeront que ces nobles objectifs peuvent également être atteints sans un recours à un uniforme … sans doute… Au lycée, toutefois, nous y avons recours.